Cercle des Camarades de la Culture et de la Politique

Forum non-orienté dédié à la culture et à l'entraide scolaire
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Descartes, Discours de la Méthode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Imagine
Van Damme
avatar

Nombre de messages : 544
Age : 26
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Descartes, Discours de la Méthode   Lun 19 Mar - 0:27

Je ferai ici un exposé bref du Discours de la Méthode et j'attends votre point de vue sur la démarche cartésienne.
Il commence par remettre en cause dans la Première Partie, la science qui lui a été enseignée et ne veut rien comprendre comme assuré que ce qui a subi l'épreuve du doute.
Dans la Seconde Partie, il expose sa méthode à proprement parler. Celle-ci repose sur quatre principes :
- refuser la simple évidence et examiner chaque cas avec prudence et sans précipitation
- diviser les difficultés
- ordonner les difficultés de la plus simple à la plus complexe
- dénombrer sans pour autant rien omettre.
Dans la Troisième Partie, il expose sa "morale par provision" qui lui sert de ligne de conduite éthique durant son examen méthodique. Là encore, quatre maximes :
- obéir aux lois de son pays et adopter une position modérée (moins dangereuse qu'une position extrême qui serait, si elle était fausse, plus éloignée de la vérité)
- être constant dans ses actions
- changer ses désirs plutôt que l'ordre du monde
- s'employer à cultiver sa raison.
Dans la Quatrième Partie, la plus célèbre, il présente le fruit déductif de sa méthode. Pouvant tout révoquer en doute, il ne peut qu'admettre qu'il faut bien penser pour douter et que de fait il faut exister pour penser : Cogito, ergo sum. Puisqu'il doute et qu'il est imparfait, il ne peut qu'admettre qu'il existe une puissance qui servirait de repère à la perfection, du fait que nous concevons un être qui serait infini, il apporte donc la preuve ontologique de l'existence de Dieu : Dubito, ergo Deus est.
Dans la Cinquième Partie, il montre les applications physiques de la méthode à travers d'abord une explication biologique du mouvement du coeur (que je ne saurais vous résumer) mais surtout une distinction entre l'homme et l'animal qu'il compare à un automate dépourvu de langage et de raison.
Dans la Sixième Partie, il clôt son discours avec des considérations sur la poursuite de la réflexion, qui selon lui ne peut correspondre vraiment à la pensée de l'auteur que formulée par lui, faute de quoi elle serait trahie (comme l'a été celle d'Aristote à cause de Saint Thomas d'Aquin).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stcdp.bbfr.net/
 
Descartes, Discours de la Méthode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Descartes, Discours de la Méthode
» Lecture du Discours de la méthode, subtilité
» Discours de la Méthode Scientique ( Le Statue de L'Université)
» Débat sur René Descartes l'esprit critique et lescepticisme
» La méthode Tipi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle des Camarades de la Culture et de la Politique :: Culturama :: Philosophie-
Sauter vers: