Cercle des Camarades de la Culture et de la Politique

Forum non-orienté dédié à la culture et à l'entraide scolaire
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Staline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Roman
Cauet
avatar

Nombre de messages : 144
Age : 28
Localisation : antibes
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: Staline   Lun 16 Avr - 17:23

Tout d'abord,oui Joseph Staline était bel et bien un communiste veritable et convaincu,renier cela reléve du plus ignoble révisionnisme.A l'instar des Lenine,Jdanov et autres Dimitrov Staline croyait en son idéal et au Matérialisme scientifique et historique à l'inverse des Joukov,Boukharine et bien entendu du "camarade" Trotsky.Tu touches un point crucial "loup blanc",bon nombre de Partis Communistes à travers le Monde n'ont toujours pas fait de réelles auto-critiques sur la periode "Stalinienne" ou alors des critiques insuffisantes et mauvaises.Comme le dit le célébre architecte Oscar Niemeyer,"faire référence au camarade Staline est devenu un archaisme au sein même de la gauche,cela créer un malaise,et cela je l'ai toujours refusé".
Tu fais référence à tes predecesseurs et cela est ton droit,pourquoi nous communistes devrions faire table rase du passée?Ce serait une attitude anti-marxiste me semble-t-il...
Ensuite,certes il y eut des assassinats,des erreurs également et de la violence mais tous cela est imputable au climat délétère qui régnait en Europe et de part le Monde ainsi qu'en Union des Républiques Socialistes Sovietiques et dans les Démocraties Populaires ou les anticommunistes et les partisans de Trotsky pratiquaient sabotages, le meurtres et aides au faschistes.Je l'affirme : Il devait être des plus difficile d'instaurer le socialisme dans de telles conditions et je n'aurait pas aimé être à la place de Staline qui malgré ses erreurs,la non-élimination de Khrouchtchev qui preparait depuis longtemps son putsch-le manque de contrôle concernant la violence durant la collectivisation-le laxisme latent permettant aux ennemis du peuple d'instaurer leur Nomenklatura et j'en passe et des meilleurs tels que certaines executions sévéres....,a instauré le communisme tant bien que mal.
En effet,on ne peut nier qu'il y avait bien en URSS une dictature du prolétariat.Un chef d'Etat qui,en l'espace de 20 années pénibles et dures,fait augmenter l'esperance du travailleur sovietique de 30 ans (!),fait disparaitre le chômage,rend gratuite et obligatoire l'école,alphabétise la totalité du pays même les villages les plus reculés de Siberie,participe avec son peuple à la liberation de l'Europe (si on attendait apres les USA,on aurait pas fini),fait progresser son pays de la charrue à Spoutnik (selon les mots du détéstable Churchill),et surtout ne l'oublions pas qui ne s'est JAMAIS enrichi sur le dos de son peuple ne peut être consideré seulement comme un dictateur égoiste.
Concernant Le manifeste,Marx dit aussi que le "l'ordre social passée ne peut être vaincu que par un renversement violent"...Or la mise en pratique de cette maxime a été beaucoup plus dure que prévue,elle n'a en réalité jamais prit fin car la menace de la noblesse,de la bourgeoisie,des anticommunistes à l'interieur même de l'URSS et à l'exterieur n'a jamais pu être totalement éradiquée,cela justifie la rigueur du Parti bolchevique de Lenine jusqu' à la mort de Staline.Que fallait-il faire?Se laisser marcher dessus durant l'aggression Americano-Britannico-Française?Laisser les faschistes entrer dans Moscou?Céder devant les attentats de l'opposition Russe?Laisser le pays en état de féodalité?Non,je ne crois pas.
Le camarade Staline a toujours agit dans l'interet du plus grand nombre et si vos amis capitalistes,réactionnaires et nobles en ont pâti,je dis félicitation à Lenine et à Staline comme je félicite aujourd'hui Castro et Chavez dans leur construction du socialisme.
Le communisme est encore trés jeune,nul doute qu'il se bonifiera avec le temps.Il n'est cependant applicable que par temps de paix,ce que Staline n'a jamais connu,les Etats capitalistes ayant toujours refusé en bon pseudo-démocrate une autre vision du Monde que la leur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Imagine
Van Damme
avatar

Nombre de messages : 544
Age : 26
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Staline   Dim 20 Mai - 18:47

Comme éclaircissement et preuve de la vérité d'une différence entre Lénine et Staline, je fournis un texte écrit par Lénine lui-même, le Testament Politique, interdit par le PCUS jusqu'en 1987 et qui me semble étrangement visionnaire sur la dégénérescence de l'URSS :



25 décembre 1923
Par stabilité du Comité central j’entends les mesures propres à prévenir une scission, pour autant que de telles mesures puissent être prises. Car le garde-blanc de Russkaïa Mysl (je pense que c’était S. E. Oldenbourg) avait évidemment raison quand, dans sa pièce contre la Russie soviétique, il misait en premier lieu sur l’espoir d’une scission de notre Parti, et quand, ensuite, il misait, pour cette scission, sur de graves désaccords au sein de notre parti.

Notre Parti repose sur deux classes, et, pour cette raison, son instabilité est possible, et s’il ne peut y avoir un accord entre ces classes sa chute est inévitable. En pareil cas il serait inutile de prendre quelque mesure que ce soit, ou, en général, de discuter la question de la stabilité de notre Comité central. En pareil cas nulle mesure ne se révélerait capable de prévenir une scission. Mais je suis persuadé que c’est là un avenir trop éloigné et un événement trop improbable pour qu’il faille en parler.

J’envisage la stabilité comme une garantie contre une scission dans le proche avenir, et mon intention est d’examiner ici une série de considérations d’un caractère purement personnel.

J’estime que le facteur essentiel dans la question de la stabilité ainsi envisagée, ce sont des membres du Comité central tels que Staline et Trotsky. Leurs rapports mutuels constituent, selon moi, une grande moitié du danger de cette scission qui pourrait être évitée, et cette scission serait plus facilement évitable, à mon avis, si le nombre des membres du Comité central était élevé à cinquante ou cent.

Le camarade Staline en devenant secrétaire général a concentré un pouvoir immense entre ses mains et je ne suis pas sûr qu’il sache toujours en user avec suffisamment de prudence. D’autre part, le camarade Trotsky, ainsi que l’a démontré sa lutte contre le Comité central dans la question du commissariat des Voies et Communications, se distingue non seulement par ses capacités exceptionnelles - personnellement il est incontestablement l’homme le plus capable du Comité central actuel - mais aussi par une trop grande confiance en soi et par une disposition à être trop enclin à ne considérer que le côté purement administratif des choses.

Ces caractéristiques des deux chefs les plus marquants du Comité central actuel pourraient, tout à fait involontairement, conduire à une scission ; si notre Parti ne prend pas de mesures pour l’empêcher, une scission pourrait survenir inopinément.

Je ne veux pas caractériser les autres membres du Comité central par leurs qualités personnelles. Je veux seulement vous rappeler que l’attitude de Zinoviev et de Kaménev en Octobre n’a évidemment pas été fortuite, mais elle ne doit pas plus être invoquée contre eux, personnellement, que le non-bolchévisme de Trotsky.

Des membres plus jeunes du Comité central, je dirai quelques mots de Boukharine et de Piatakov. Ils sont, à mon avis, les plus capables et à leur sujet il est nécessaire d’avoir présent à l’esprit ceci : Boukharine n’est pas seulement le plus précieux et le plus fort théoricien du Parti, mais il peut légitimement être considéré comme le camarade le plus aimé de tout le Parti ; mais ses conceptions théoriques ne peuvent être considérées comme vraiment marxistes qu’avec le plus grand doute, car il y a en lui quelque chose de scolastique (il n’a jamais appris et, je pense, n’a jamais compris pleinement la dialectique).

Et maintenant Piatakov - un homme qui, incontestablement, se distingue par la volonté et d’exceptionnelles capacités, mais trop attaché au côté administratif des choses pour qu’on puisse s’en remettre à lui dans une question politique importante. Il va de soi que ces deux remarques ne sont faites par moi qu’en considération du moment présent et en supposant que ces travailleurs capables et loyaux ne puissent par la suite compléter leurs connaissances et corriger leur étroitesse.

4 janvier 1924
Post-scriptum. Staline est trop brutal, et ce défaut, pleinement supportable dans les relations entre nous, communistes, devient intolérable dans la fonction de secrétaire général. C’est pourquoi je propose aux camarades de réfléchir au moyen de déplacer Staline de ce poste et de nommer à sa place un homme qui, sous tous les rapports, se distingue de Staline par une supériorité - c’est-à-dire qu’il soit plus patient, plus loyal, plus poli et plus attentionné envers les camarades, moins capricieux, etc. Cette circonstance peut paraître une bagatelle insignifiante, mais je pense que pour prévenir une scission, et du point de vue des rapports entre Staline et Trotsky que j’ai examinés plus haut, ce n’est pas une bagatelle, à moins que ce ne soit une bagatelle pouvant acquérir une signification décisive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://stcdp.bbfr.net/
PixMa
Cochon d'Inde
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 27/06/2007

MessageSujet: Re: Staline   Mer 27 Juin - 17:25

Sur ce que j'ai compris du communisme, son application n'était pas du tout prévue pour un territoire comme l'URSS et certainement pas par une dictature quasi personnelle.

Je vois que votre culture est très large, j'ai comme la vague impression que mon commentaire est un peu de la merde, mais bon, je me lance quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Staline   

Revenir en haut Aller en bas
 
Staline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La religion sous Staline
» KATYUSHAS Orgues de Staline
» KV-VI Behemoth, l'orchestre de Staline
» Les guerres de Staline – De la guerre mondiale à la guerre froide
» Hitler conquérant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cercle des Camarades de la Culture et de la Politique :: Culturama :: Histoire - Géographie-
Sauter vers: